Pièces d'échecs
Echallens chess club association créée en 1995  
22 février 2020

Championnat Suisse par Groupes

Echallens gagne contre La Béroche

/media/article/CSG2020-R6.jpg
Echallens (1er rang, de f.)

Victoire soufferte à Boudry. Mais nos jeunes pousses ont réussi, grâce à la tactique, à renverser des positions compromises.

LA BEROCHE I (1815) - ECHALLENS I (1883) 0,5-4,5
===========================================
PEREZ José (1778) - PERREARD Nicolas (2083) 0-1
BANDERET Bertrand (1932) - PAPAUX Steve (1930) 0-1
SRDJENOVIC Nebojsa (1732) - CORDEY Colin (1824) 0-1
HOLVECK Jérôme (1896) - GEMELLI Romain (1836) X
GONZALEZ José (1739) - HOANG Tommy (1740) 0-1

À une dizaine de kilomètres au sud de Neuchâtel, et enclavée entre le Jura à l'ouest et le lac de Neuchâtel à l'est, la petite ville de Boudry est traversée par l'Areuse. Malgré ses 6'000 habitants, on l'appelle quand même « ville de Boudry », car son statut de ville lui a été octroyée en 1343 par le compte Louis Ier de Neuchâtel. Boudry est connue par les marcheurs pour les promenades dans les gorges de l'Areuse, son château du XIIe siècle et ses musées de l'Areuse et de la vigne et du vin et la Tour de pierre. Au centre du village, une place est dédiée à un illustre personnage historique, qui est né à Boudry et dont une plaque commémorative cite : « Ici est né le 24 mai 1743 Jean-Paul Marat, tribun de la Révolution Française ».
À quelques pas de la place Marat, juste derrière le jardin pour enfants, il y a le collège Esserts, où les joueurs d'échecs se sont donnés rendez-vous pour les rencontres du Championnat Suisse par Groupes. Nos jeunes, au complet, allaient rencontrer l'équipe de La Béroche, qui cherche des points dans la lutte pour le maintien. Les rencontres ont débuté dans une salle de cours au rez-de-chaussée où deux autres rencontres se disputaient aussi.
Des débuts théoriques pour nos jeunes. Romain oublie la théorie, et Tommy se retrouve dans une position fâcheuse et son adversaire arrive à lui placer un pseudo-sacrifice théorique qui donne l'avantage au Neuchâtelois. Après 1h30 de jeu, les affaires étaient donc mal engagées. Nicolas, qui avait une bonne position, ne voit pas une pointe tactique qui lui coûte un pion. Romain a les pièces adverses braquées sur son roque. Tommy se retrouve avec deux pions de moins. Seuls Steve, qui place ses pièces et la Dame devant le roque adverse, et Colin, qui semble prendre le centre à son compte, rassurent. Mais la chance était du côté de nos jeunes pousses. À 2h de jeu, Nicolas tente des complications tactiques. Tommy, dans une position perdue, est tout heureux que son adversaire ne voit pas un sacrifice de qualité qui gagne une pièce en fin de variante. Déstabilisé, son adversaire oublie une pièce (0-1). Steve a une très forte attaque sur le roque adverse. Avec un jeu précis, le Challensois arrive à mener le Roi adverse dans un réseau de mat (0-2). Après 2h30, le Challensois pouvaient enfin sourire. Nicolas, qui avait compliqué la position, sacrifie une Tour et son adversaire gaffe en permet au Challensois de récupérer la Tour. Cependant le Roi du Neuchâteloi est complétement aux abois et est sous les feux de l'artillerie de Nicolas. Colin, dans une finale de Dame et deux Tours, occupe la colonne ouverte et met la pression sur les pions faibles adverses. Romain arrive à s'en tirer et les échanges amènent à une finale de Fous de couleurs opposées. Après 3h, Nicolas gagne une qualité et une demi-heure plus tard son adversaire abandonne (0-3). Colin a refusé la nulle, dans une finale égale. À ce moment, son adversaire commet une grossière imprécision, qui permet au Challensois de gagner un pion et créer des menaces de mat (0-4). Romain, dans la finale de Fous de couleurs opposées, fait nulle (0,5-4,5).
Ce fut une victoire très difficile. Mais la tactique a vraiment fait impression aujourd'hui. Steve a encore prouvé qu'il ne lâche rien quand il attaque ; Tommy et Nicolas reviennent de positions perdues grâce aux complications tactiques ; Colin et Romain qui réussissent aussi aussi à tirer avantage de leur sens tactique, pour, le premier, trouver la faille dans la position adverse, pour le deuxième, se tirer d'une mauvaise posture. La dernière ronde, contre l'équipe invaincue, Nyon, va être une belle épreuve pour nos jeunes pousses.

Duratti Lindo