Pièces d'échecs
Echallens chess club association créée en 1995  
4 octobre 2020

Team Cup

Echallens 1 se qualifie pour les huitièmes de finales

/media/article/TC2021-R2.jpg
La Villa Plonjon où Echallens 2 a joué

Des trois équipes challensoises engagées, seule Echallens 1 a franchi le cap des seizièmes de finale.

BOIS GENTIL I (1996) - ECHALLENS I (2016) 2,0-2,0
===========================================
SCHMID Pablo (2237) - HUSS Andreas (2257) 0-1
RINCON José (2012) - LOPEZ Manuel (1977) 1-0
BOGOUSSLAVSKY Quentin (1946) - RUCHAT Blaise (1959) 1-0
VIVIANI Mario (1787) - ROLLE Pascal (1869) 0-1

Rencontre très serrée entre deux équipes équilibrées sur le papier. Andreas prend très vite l'avantage et clôt rapidement les débats (0-1). À ce stade, seul Blaise tient les espoirs challensois, car Manuel et Pascal ont des positions très difficiles. Au zeitnot, Blaise, qui a une position gagnante, cherche à trop bien faire et tombe au temps (1-1). Sur les deux autres échiquiers les tendances s'inversent aussi. Pascal entre dans une finale supérieure et Manuel semble pouvoir tenir sa position. Pascal réussit à gagner (1-2), mais Manuel se relâche et commet l'irréparable (2-2).
Beau match nul, et grâce à la victoire d'Andreas, les Challensois poursuivent l'aventure.
(Résumé de Manuel)

GENEVE I (1736) - ECHALLENS II (1908) 2,0-2,0
===========================================
PECORINI Angie (1928) - PERREARD Nicolas (2096) 1-0
VILLANYI Alexia (1739) - PAPAUX Steve (1981) 0-1
DETRAZ Samuel (1654) - CORDEY Colin (1823) 1-0
PECORINI Anthony (1622) - PALMONELLA Valentin (1730) 0-1

Rencontre entre les juniors du club de Genève et ceux d'Echallens, mais aussi entre les membres du cadre junior romand: seul Samuel n'en fait pas partie, et Nicolas et Anthony l'ont été dans le passé. Sur le papier, les challensois partaient largement favoris.
Débuts théoriques, où Colin semble mieux connaître l'ouverture que son adversaire, tandis que Valentin cherche de son côté comment s'en tirer d'une ouverture qu'il ne connaît pas. Après 1h de jeu, tout est encore ouvert. Nicolas est un peu mieux, Steve et son adversaire prennent beaucoup de temps pour jouer leurs coups, Colin a une bonne position, tandis que Valentin fait le jeu de son adversaire, en laissant l'attaque des pions adverses sur son roque. Malheureusement Nicolas oublie un pion et le perd. Steve semble prendre un léger avantage et Colin ne sort pas idéalement ses pièces. Après 1h20, l'adversaire de Valentin se trompe et perd un pion. Valentin en profite en plus pour amener sa Dame devant le roque adverse. Nicolas entre en finale de deux Tours et Fou de chaque côté, mais avec un bon pion de moins. Après 1h55 et évité les derniers pièges tactiques de son adversaire, Valentin ramasse la mise (0-1). À ce moment, l'adversaire de Colin propose la nulle. Cependant, avec la finale désavantageuse de Nicolas et une position légèrement mieux pour Steve, Colin poursuit sa partie sous la demande de son capitaine. Deux mauvais coups plus tard, Colin entre dans une finale très difficile. Vers 3h de jeu, tout va très vite : Steve profite d'une gaffe de son adversaire pour gagner une qualité (0-2), Nicolas entre dans une finale de Tour où le Reoi adverse est plus actif (1-2) et Colin ne peut éviter les pions passés liés adverses d'aller à promotion (2-2).
Dommage ! La reprise a été dure pour ceux qui n'ont pas pu jouer pendant la fermeture covid.
(Résumé de Lindo)

NYON I (1988) - ECHALLENS III (1779) 2,5-1,5
===========================================
GUEX Pascal (2131) - GRILLON Cédric (2044) X
DELMONICO Niels (2012) - RECORDON Patrick (1745) 1-0
GAUTHIER Selvan (1980) - JUCHLER Céline (1691) 0-1F
REYNOLDS Anthony (1827) - BUFFAT Pierre-André (1634) 1-0

Temps maussade et donc idéal pour jouer aux échecs. Bien sûr, le port obligatoire des masques rend la pratique des échecs pour le moins compliquée.
L’adversaire de Céline ne se présentant pas à l’échiquier après le délai de 30 minutes (0-1). L’adversaire de Cédric accepte son Gambit Dame. Patrick joue une Française. Son adversaire place sa Dame en e2 et son Fou en g2. Début Réti pour Pierre-André où les pièces s’échangent rapidement. Après 2h30 de jeu, les parties de décantent. Patrick n’a pas subi de pertes matérielles mais son adversaire le met grandement sous pression. Finalement, son adversaire gagne du matériel et Patrick rend les armes après 3h 1-1. Pierre-André aurait pu obtenir une très bonne position s’il avait pu développer toutes ses pièces. Au contraire, c’est son adversaire qui met la pression et qui parvient à promouvoir une dame. A ce moment-là, Pierre-André a deux pions contre un fou. L’adversaire de Cédric souhaite répéter les coups. Voyant très bien que seul une victoire au 1er échiquier permettrait à Echallens de se qualifier, Cédric refuse, ce d’autant plus qu’après 4 heures de jeu Pierre-André doit rendre les armes 2-1. Cédric tente le tout pour le tout pour déstabiliser son très fort adversaire. Cédric laisse même son adversaire faire une Dame en espérant que ses deux pions sur la sixième puissent promouvoir étant précise que le challensois dispose encore d’un Cavalier. Malheureusement, Pascal trouve une perpétuelle après 5h30 et la nulle est signée.
(Résumé de Julien L.)

Duratti Lindo