Pièces d'échecs
Echallens chess club association créée en 1995  
1 mai 2021

Championnat Suisse Junior par Equipes

Bonne prestation de nos petits protégés

/media/article/CSJE2021-R3.jpg
Echallens (à d.)

En ce jour de fête du travail, nos petits protégés ont assuré le minimum syndical: assurer leur place en LNA l’an prochain: nulle contre Berne et très belle victoire contre Thun.

ECHALLENS I (1907) - ZEBRAS BERNE I (1705) 2,0-2,0
===========================================
PERREARD Nicolas (2070) - ZAFEIRIDIS Athanasios (1904) 1-0
PAPAUX Steve (1969) - WEHRLE Maximilian (1662) 0-1
GEMELLI Romain (1785) - WEHRLE Valentin (1631) 1-0
CORDEY Colin (1805) - MOHR Jan (1622) 0-1

Thoune est située à l’exutoire du lac éponyme et de l’Aar et compte 45’000 habitants. Son appartenance au canton de Berne est très visible dans la ville : des fanions avec l’ours de Berne sont arborés au-dessus des grandes rues. Si le château du XIIe siècle, avec ses quatre tours blanches et qui domine la ville, l’église de Scherzlinger du VIIe siècle, le château de Schadau du XIXe siècle et l’Hôtel de Ville du XVIe siècle sont les incontournables à visiter, les rues marchandes de la ville avec leurs arcades n’en restent pas moins tout aussi jolies pour les amateurs de tourisme urbain. Spécialement les samedis, dans la rue Bälliz, colonne vertébrale de l’île au centre de Thoune entourée des deux branches de l’Aar, où le marché a lieu. Pour s’y rendre, il faut passer par des petits ponts, dont deux couverts en bois, où est régulé par des barrages mécaniques le débit de l’eau de l’Aar à la sortie du lac.
De l’autre côté de la gare des trains, au sud, à mi-chemin du stade de Thoune, nos jeunes poussent avaient rendez-vous à la deuxième journée du Championnat Suisse Juniors par Equipes. Les rencontres allaient se disputer dans la salle de gymnastique de l’école Progymatte, où toutes les restrictions sanitaires pour le covid étaient appliquées : lavage des mains à l’entrée, port du masque dans le bâtiment, salle de jeu avec fenêtres ouvertes pour faciliter l’aération, distance entre chaque échiquier de 1,5m. C’est dans ces conditions que nos jeunes ont commencé leurs rencontres du matin contre les Bernois, champions en titre mais dont tous leurs meilleurs éléments se sont retirés après avoir décroché le sésame il y a deux ans. Seul le premier échiquier, remplaçant de l’équipe championne, est resté soutenir la nouvelle génération bernoise.
La rencontre prenait une très bonne direction pour les challensois. Après 1h de jeu, Nicolas a pris l’avantage. Steve a su contrer l'ouverture de son adversaire et contrôle le centre. Romain sacrifie un pion pour ouvrir une colonne à l’aile-Dame et la contrôle avec ses pièces lourdes. Seul Colin s’est mis dans une mauvaise position: après seulement 4 coups, il avait déjà dépensé 35 minutes à la pendule, et se retrouve dans une position très passive. Romain pseudo-sacrifice une qualité pour gagner une pièce après 1h20 (1-0). Nicolas contrôle le centre et peut à tout moment se ruer sur le roque adverse. Steve a un excellent Cavalier contre un mauvais Fou. Colin, par contre, souffre au temps et sur l’échiquier. Après 2h de jeu, et avoir merveilleusement mené sa partie, Steve, comme contre Soleure il y a deux semaines, se relâche complètement et … gaffe ! Alors que son pion f7 était 4 fois protégé il y a 4 coups, il ne s’est pas rendu compte que ses coups suivants lui avaient enlevé un défenseur … et son dernier coup a pu permettre à son adversaire de jouer un Dxf7+ qui aurait pu mener à un simple mat en 4. Son adversaire ne voit pas la voie du mat, mais termine avec une pièce et 4 pions de plus (1-1). Colin, en grand zeitnot, se défend comme il peut, et arrive en finale de Tour avec un pion de moins. Il finit par abandonner après 2h40 (1-2). Nicolas et son adversaire entrent aussi en zeitnot. Dans une course de pions, où tout le monde croyait que le Bernois allait arriver en premier à promotion, Nicolas prouve qu’en fin de variante il y a une ressource tactique en sa faveur et arrive à promotion en premier ! Après 3h15, il mate son adversaire (2-2).

ECHALLENS I (1907) - THUN I (1693) 3,5-0,5
===========================================
PERREARD Nicolas (2070) - WÜTRICH Stefan (1951) X
PAPAUX Steve (1969) - SCHMOCKER Jan (1873) 1-0
GEMELLI Romain (1785) - BUCHER Selim (n.c.) 1-0
CORDEY Colin (1805) - KÄMPF Sebastian (1255) 1-0

Petit MacDo pour toute l’équipe et repos et jeux vidéo avec les jeunes Payernois. La rencontre de l’après-midi devait être une simple formalité pour les Challenosois, face au petit poucet du groupe.
Les rencontres ont débuté à 14h. Après 30 minutes et une suite d'échanges de pièces, Nicolas fait nulle (0,5-0,5). Sur les autres échiquiers, les Challensois avaient déjà pris l’ascendant. Steve contrôle le centre et prépare son offensive à l’aile-Roi. Colin a le temps de pousser tous ses pions à l’aile-Dame. Romain gagne le contrôle de la grande diagonale blanche et prépare l’ouverture de la colonne h sur le roque adverse, tout en laissant son Roi au centre. Après 50 minutes, Romain combine et gagne une pièce (1,5-0,5). Colin gagne deux pions et Steve est prêt à passer à l’offensive. Après 1h20, Steve sacrifie une Tour, puis un Cavalier, et gagne la Dame adverse (2,5-0,5). Dix minutes après, Colin gagne encore un pion, et une pièce (3,5-0,5).
Match plié après seulement 1h30 de jeu. Cela a permis de rentrer plus tôt, alors même qu’aucune autre rencontre n’avait encore terminé dans la salle ! Bravo !

Duratti Lindo