Pièces d'échecs
Echallens chess club association créée en 1995  
19 septembre 2021

Championnat Suisse par Equipes

Résultats difficiles mais logiques

/media/article/CSE2021-R2.jpg
Echallens I (en f.)

Deux victoires pour quatre défaites: c'est le bilan des équipes challensoises pour la deuxième ronde du Championnat Suisse par Equipes. Mais deux victoires ô combien importantes dans les confrontations directes dans la lutte pour le maintien.

Très beau samedi et temps pluvieux le dimanche sur Echallens. Cela a fait très plaisir à tous les joueurs de pouvoir se retrouver ensemble pour cette deuxième ronde du Championnat Suisse par Equipes dans nos locaux : toutes nos équipes, les 6, ont joué à domicile. Cela a fait 44 joueurs le samedi et 16 le dimanche. Avec le beau temps samedi, les joueurs ont même profité pour analyser leurs parties à l’extérieur.
Pour les 5 équipes du samedi, Echallens 4 a été la seule à avoir remporté sa rencontre, très importante dans l’optique du maintien. Toutes les autres ont soit perdu contre plus forts qu’elles, soit, pour nos juniors, manqué un peu d’expérience. Dimanche, l’équipe 1 a remporté un match capital pour le maintien en LNA.
À noter que pour la première fois, avec les nouvelles directives de la Fédération Suisse, il a été exigé de présenter un certificat covid valide pour entrer dans la salle. Aucun problème pour tous les joueurs, présents avec leurs certificats de vaccination ou avec simplement un test covid négatif. Toutes les parties ont pu commencer à l’heure.

ECHALLENS I (2273) - BODAN I (2183) 4,5-3,5
===========================================
BOTTA Gabriele (2357) - ZELLER Frank (2423) 0-1
BUSS Ralph (2346) - HOMMELES Theo (2380) 1-0
SERMIER Guillaume (2377) - KÜHN Peter (2337) 1-0
COLMENARES Aurelio (2304) - SCHMID Michael (2154) X
WILLEMS Niels (2352) - KNÖDLER Dieter (2254) 1-0
DURATTI Lindo (2207) - CÖLLEN Eike (1948) 0-1
PAHUD Cédric (2180) - PANEK Dietmar (1994) 1-0
GRILLON Cédric (2061) - TEZAYAK Matthias (1974) 0-1

Le néo-promu, Bodan, est le petit poucet du groupe, et à la première ronde, à cause du coronavirus, l’équipe ne s’était présentée qu’avec six joueurs. Pour cette deuxième rencontre, par contre, ils ont pu aligner quatre de leurs cinq meilleurs éléments, seul Mödler (2311) n’était pas présent. Côté challensois, la même composition de la ronde 1 avec seulement Pascal et André qui ont fait le turn-over avec Lindo et Cédric. Sur le papier, les challensois étaient clairement favoris, avec les cinq derniers échiquiers favorables, et équilibré aux trois premiers. Les parties ont commencé à l’heure, après les vérifications des certificats covid. Seul Aurelio a eu un léger contretemps et est arrivé avec 5 minutes de retard.
Après 1h de jeu, toutes les parties sont normales, sauf au huitième échiquier. Cédric G. pousse malencontreusement un pion au centre et, au lieu de donner un pion, il choisit une variante où il sacrifie une pièce pour deux pions, dont un protégé sur la septième rangée. Guillaume peut répéter les coups, mais son capitaine lui dit qu’il est encore tôt pour prendre la nulle. Le challensois continue et son adversaire se trouve assez rapidement en mauvaise posture. Il faut attendre 3h de jeu pour noter quelques évolutions sur l’équilibre des positions. Ralph accepte un sacrifice de pion qui permet à son adversaire de placer son Fou sur une case centralisée dangereuse. Cédric P. a gagné un pion qui a déjà atteint la septième rangée et, dans une finale sans les Dames, il dispose d’un Roi plus actif. Guillaume a restreint la mobilité des pièces adverses, avec l’avantage d’espace et une paire de Fous très forte. L’adversaire de Niels propose la nulle, mais le challensois refuse car son adversaire commence à faire des échanges de pièces intéressants au challensois. Lindo et Aurelio ont des positions équilibrées. Seule la position de Cédric G. commence à sentir le manque de la pièce en moins. Après 3h30, Guillaume clôt son spectacle sur une enfilade Dame Tour (1-0). Vingt minutes après Cédric G. perd son pion qui immobilisait ue Tour adverse (1-1), et Lindo, en grand zeitnot réciproque, dans une position équilibrée, gaffe en donnant une pièce en un coup, alors qu’il avait un coup gagnant (1-2). Cédric P. remporte brillamment sa finale (2-2). Le premier contrôle de temps passé n’a pas été en faveur des challensois, qu’ils espéraient être en avantage au lieu du 2-2. Sur les autres échiquiers, tout semblait aller normalement pour les challensois. Gabriele échange sa Dame pour les deux Tours et a une position équilibrée. Ralph entre dans une finale de Fous de couleurs opposées avec trois pions de plus. Aurelio a une position équilibrée, Niels entre en finale de pièces légères et active son Roi. Il arrive enfin à glaner le pion adverse qu’il l’avait isolé depuis le début de la partie. Après 4h20, Ralph remporte sa partie (3-2) et l’adversaire de Niels ne trouve pas le chemin qui lui aurait permis d’annuler et abandonne dix minutes plus tard (4-2). À 4h30 de jeu, Aurelio gagne un pion dans une finale de Dames et Cavaliers, et Gabriele serre sa position dans une finale de deux Tours et Fou contre Dame et Cavalier. Malheureusement pour Gabriele, les trous autour de son Roi vont lui être fatals: le Cavalier adverse s’y engouffre et aide sa Dame à mater le Roi du challensois. Gabriele abdique après 5h20 de jeu (4-3). Aurelio continue encore un peu, mais après consultation avec son capitaine, il accepte la répétition des coups (4,5-3,5).
Une victoire reste une victoire. Au moins une ou deux défaites inévitables, mais l’objectif du jour a été réalisé. L’essentiel est sauf.
(Commentaires de Lindo)

ECHALLENS II (2040) - BERNE I (2129) 2,5-3,5
===========================================
CARRE Sylvain (2146) - GSCHNITZER Adrian (2397) X
VESIN Jean-Robert (2239) - GAST Jonathan (2097) 1-0
VIANIN Pascal (2141) - CLAUSEN Martin (2132) X
MESOT Christian (1850) - SCHAFFNER David (2073) 0-1
COLETTA Stéphane (1968) - PELLICORO Nathalie (1953) X
PAPAUX Steve (1896) - SCHLEGEL Igor (2123) 0-1

Echallens devait affronter l’équipe de Berne, qui fait partie des grands favoris pour la montée en LNB. Les bernois disposent d’un contingent relevé, avec le jeune retraité des échecs, le grand-maître Studer (2588) en fer de lance. Cependant, leur grand-maître n’était pas parmi les présents, mais à la place c’est le maître allemand Gschnitzer qui s’est assis au premier échiquier. Côté challensois, Christian a remplacé à la dernière minute Nicolas, malade.
Débuts plus ou moins théoriques, avec Christian qui se trompe de variante et se retrouve déjà très mal. Après moins d’1h de jeu, Jean-Robert gagne un pion. Christian se défend comme il peut, mais ne peut échapper à son triste sort après 1h50 de jeu (0-1). Si Jean-Robert échange pour entrer dans une finale de Tour et Fou avec un pion de plus, sur les autres échiquiers les challensois tenaient le bon bout. L’adversaire de Sylvain blitze et a même plus de temps qu’au départ de la partie. Pascal rend le pion d’avance et a une position égale. Stéphane se rue sur le roque adverse et Steve, qui a sacrifié un pion pour l’initiative, a un jeu très dynamique. Après 2h30 de jeu, Sylvain a une qualité de moins mais pour deux pions. Jean-Robert entre en finale de Tour avec un pion de plus, et un Roi plus actif. Pascal entre en finale avec une paire de Fous contre Fou et Cavalier. Stéphane lorgne sur un sacrifice de pièce sur le roque adverse et attend le bon moment pour l’exécuter. Steve est gagnant, avec deux pions de plus et conservant les menaces autour du Roi adverse. L’adversaire de Steve, mal au temps, commence à jouer vite et Steve suit la cadence. Mal lui a pris, car il gaffe en se faisant prendre son Roi et sa Dame en enfilade (0-2). Après 3h10, Pascal fait nulle (0,5-2,5). L’adversaire de Stéphane ne lui laisse pas le temps d’attaquer sur son roque et arrive à sauver les meubles après 3h30 (1-3). Afin de garantir la victoire, l’adversaire de Sylvain, dans une position favorable mais encore compliquée, propose la nulle (1,5-3,5) et Jean-Robert arrive juste après à gagner sa finale (2,5-3,5).
Dommage, l’équipe était tout près d’un bel exploit.
(Commentaires de Lindo)

ECHALLENS III (1838) - VALAIS I (2055) 1,0-3,0
===========================================
MONTHOUX Steve (2040) - ZAZA Ludovic (2111) X
ROLLE Pascal (1890) - ZAZA Alexandre (2038) 0-1
CORDEY Colin (1765) - DELACROIX Jean-Daniel (1967) X
PALMONELLA Valentin (1655) - PLANCHAMP Jacob (2102) 0-1

Match très difficile contre un des favoris du groupe. L’équipe valaisanne, composée des meilleurs éléments des clubs de Martigny et de Monthey, a pour ambition de jouer en LNB, avec dans leur contingent Nuetsch (2408) et Mensch (2339). Cependant ces dernières années ils n’ont fait que l’ascenseur entre la première ligue et la deuxième ligue. Contre les challensois, ils se sont présentés qu’avec des joueurs de Monthey et sont venus ainsi avec leurs juniors qui disputaient leur rencontre contre Echallens 5.
Steve, sprès quelques coups et échanges, obtient une position égale avec le Roi au centre derrière son pion, et un Fou et deux Tours de chaque côté. Pascal a ses pions au centre bloqués mais plus avancés. Colin et Valentin développent confortablement leurs pièces. Il faut attendre 2h de jeu pour que les positions commencent à se décanter. Steve tient sa position, Colin essaie de mettre la pression sur le roque adverse, Pascal doit se défendre contre l’attaque sur son roque. Valentin, dans une position égale, sacrifie un Cavalier et un Fou pour Tour et deux pions. Cet échange va s’avérer trop optimiste car il permet à son adversaire d’ouvrir les lignes sur le roque du challensois. Après 2h30, Steve fait nulle (0,5-0,5). Pascal voit son roque s’éventrer par un pion bélier et s’avoue vaincu 20 minutes après (0,5-1,5). Colin gagne un pion. Le Roi de Valentin est en grand péril. Après 3h de jeu, Valentin se fait mater (0,5-2,5) et Colin arrête les hostilités en proposant la nulle (1-3).
(Commentaires de Lindo)

ECHALLENS IV (1570) - PRILLY II (1571) 2,5-1,5
===========================================
CHAVY Stéphane (1708) - GASSER Bernard (1539) 1-0
LAFFELY Sacha (1546) - GILLIERON Jean-Marc (1827) X
HAAS Anthony (1543) - RAIS Charles (1394) 1-0
WALDVOGEL Jean-Pierre (1482) - FRIDERICH Michel (1524) 0-1

Première rencontre contre une équipe avec qui lutter pour le maintien en troisième ligue. L’équipe de Prilly arrive presque toujours, par un certain concours de circonstances, à trouver les bons appariements en plaçant leurs éléments là où il le faut pour glaner un maximum de points. Et contre les challensois, ils n’ont pas failli à leur réputation.
Stéphane prend le contrôle du centre sans trop de difficultés. Sacha ne semble pas très à l’aise avec l'ouverture de son adversaire. Anthony débite son ouverture. Jean-Pierre, qui joue contre le tacticien adverse, échange les Fous des cases noires en permettant l’ouverture de la colonne h sur son roque. Après 1h de jeu, Stéphane et Anthony ont pris un net avantage d’espace. Sacha souffre et son adversaire peut gagner un pion. Jean-Pierre souffre aussi, car son adversaire profite de l’ouverture de la colonne sur le roque du challensois pour placer une attaque décisive. Après 1h40, Jean-Pierre doit baisser pavillon (0-1). Stéphane entre en finale de paire de Fous contre paire de Cavaliers. Mais il a un pion de plus et une meilleure structure de pions. Il en gagne un deuxième et remporte la mise après 2h de jeu (1-1). L’adversaire d’Anthony donne une qualité pour un pion afin de respirer un peu. Mais le jeune challensois place une combinaison qui gagne encore une pièce (2-1). Sacha est tout heureux que le capitaine adverse opte pour la mauvaise variante pour gagner un pion. Cela permet au challensois d’entrer en finale de Tours avec un pion de moins. Après une longue lutte, il arrive à sauver le demi-point (2,5-1,5).
Victoire très importante en vue du maintien.
(Commentaires de Lindo)

ECHALLENS V (1379) - MONTHEY I (1562) 1,0-3,0
===========================================
PAPAUX Jérémie (1347) - MOESCHING Colin (1425) 0-1
CHAVY Maxime (1383) - TORDEUR Fabien (1955) 0-1
COLETTA Julien (1393) - MARTIN Jorel (n.c.) 0-1
WILLIAM Job (1393) - MEYNET Gilles (1307) 1-0

Echallens 5 était composée que de jeunes, avec une moyenne dâge de 12 ans. En face, les juniors de Monthey avaient l’air d’adultes devant nos petites pouces.
Jérémie ne joue pas très conventionnel et se retrouve avec une Dame qui est souvent attaquée et permet à son adversaire de développer plus vite. Maxime échange très vite toutes les pièces et reste avec Dame et deux Tours des deux côtés mais avec son mauvais Fou contre bon Fou. Julien opte pour une variante secondaire que surprend l'adversaire. Il gagne un pion mais donne un bon jeu à son adversaire. William arrive à se créer un bon pion passé protégé. Après 1h30, Jérémie, en grand retard de développement, perd une pièce sur une suite d’échanges forcés (0-1). William gagne dux pièces et entre en finale gagnante. Il concrétise après 2h de jeu (1-1) Pendant ce temps, Julien, qui avait perdu une Tour, regagne une pièce. Son adversaire opte pour l’échange des pièces lourdes et légères pour entre en finale de pions avec trois pions de plus. Maxime se défend très bien. Son adversaire ouvre la position et les deux joueurs échangent toutes les pièces pour entrer dans une finale de pions égale. Après 2h40, Julien abandonne (1-3). Maxime, contre un adversaire de 600 Elos de plus que lui, ne peut rivaliser dans une telle finale. Il finit par se tromper et perd après 3h10 d’un excellent combat (1-3).
(Commentaires de Lindo)

ECHALLENS VI (1319) - PAYERNE III (1479) 1,0-3,0
===========================================
MOETTELI Reda (1410) - KESSELRING René (1497) 1-0
PALMONELLA Luca (1364) - WINKLER Cyrille (1595) 0-1
MOETTELI Amine (1263) - MOLLIA Geoffroy (n.c.) 0-1
ROLLE Johannes (1240) - METILLE Natéan (1344) 0-1

On prend les mêmes et on recommence. Avec la même équipe qu’à la ronde 1, les challensois avaient forte affaire contre les payernois.
Si nos jeunes débitent la théorie, seul Luca tombe dans un piège d’ouverture qui perd un pion. Après 30 minutes, Amine place une petite combinaison qui gagne un pion. Reda conserve un léger avantage. Johannes se rue à l’attaque et Luca essaie de compliquer la position. Après 1h de jeu, Johannes perd une pièce, Luca se prend une fourchette qui perd une Tour. Dans une position nettement supérieure, Amine perd son pion d’avance et gaffe. Il se retrouve en finale avec une Tour de moins. Il continue jusqu’au mat (0-1). Après 1h30, c’est Johannes qui ne trouve plus d’espoir dans sa position (0-2) et Luca aussi arrête les hostilités (0-3). Reda, par contre, joue bien et remporte une victoire convaincante après 1h40 (1-3).
(Commentaires de Lindo)

Duratti Lindo