Pièces d'échecs
Echallens chess club association créée en 1995  
8 janvier 2022

Championnat Suisse par Groupes

Très bon début des équipes challensoises

/media/article/CSG2022-R1.jpg
Echallens I (de f.)

Excellent début des deux équipes challensoises: deux belles victoires, dont surtout celle de l'équipe 1 contre des Fribourgeois bien plus forts qu'eux.

Après avoir été annulé l’an dernier, le Championnat Suisse par Groupes a débuté samedi dernier avec un calendrier très serré (de janvier à avril, et se termine juste avant le début du prochain Championnat Suisse par Equipes). Cependant, après que le Conseil Fédéral ait imposé la règle de la 2G à toutes les activités en intérieur, des équipes se sont retirées de la compétition et la Fédération a dû décider qu’aucune promotion/relégation n’aura lieu cette année, pour que les équipes qui se soient retirées puissent retrouver leur rang l’an prochain.
La première ronde a souri aux deux équipes challensoises: deux très belles victoires !

FRIBOURG I (2050) - ECHALLENS I (1912) 2,5-3,5
===========================================
JULMY Sylvain (2175) - VESIN Jean-Robert (2232) X
DESCHENAUX Yves (2175) - PERREARD Nicolas (2037) 0-1
BÜRGY Ivo (2104) - GEMELLI Romain (1941) 0-1
TREMP Vinzenz (2047) - PAPAUX Steve (1907) X
CORNEE Marius (1842) - FLOURE Alexan (1564) 1-0
DESCHENAUX Bernard (1955) - CORDEY Colin (1789) X

Quelques difficultés pour trouver des joueurs en cette fin des vacances. Malgré tout, Jean-Robert et Steve ont répondu présent la veille de la rencontre, et Alexan s’est même proposé de venir jouer le matin de la rencontre. Si Alexan est venu en train via Fribourg, les autres sont passés par la campagne broyarde, encore couverte d’une fine couche de neige qui était tombée pendant la nuit. Le club hôte de Fribourg cherchant encore un local pour ses activités, c’est à la paroisse de Giviez que la rencontre a eu lieu.
Débuts théoriques sur les échiquiers. Après 45 minutes, c’était plutôt mal embarqué pour les challensois. L’adversaire de Jean-Robert sacrifie un pion pour une forte activité. Steve perd un pion et a même un mauvais Fou contre un bon Cavalier indélogeable au centre. L’adversaire de Colin a égalisé. La partie de Nicolas est compliquée: sa structure de pions au centre peut éclater à tout moment et la paire de Fou adverse pourrait devenir très dangereuse. Romain a une position plus saine. Alexan et son adversaire sont sur un terrain inconnu et cherchent le bon plan pour développer leurs pièces. À 1h05, l’adversaire de Nicolas gaffe: il ne voit pas un sacrifice de qualité qui gagne derrière une pièce. Avec une Tour contre deux pièces, le Fribourgeois abandonne (0-1). Après 1h55, Jean-Robert, dans une position avec une mauvaise structure de pions, fait nulle (0,5-1,5). Steve, avec un pion de moins, rue ses pions sur le roque adverse. Après 2h20, Colin contrôle avec ses deux Tours la seule colonne ouverte, mais son adversaire a une bonne paire de Fous. Romain assiège le pion arriéré adverse. Steve a une position difficile avec deux pions de moins, mais son adversaire doit résoudre les complications tactiques du challensois. La position d’Alexan est encore incertaine. À 2h30, Romain sacrifie la qualité pour un pion et pour casser la défense du Roi adverse. À 3h, Steve continue son jeu d’attaque de dernière chance. Colin est mal au temps, mais la position est égale et facile à jouer. Alexan commence à être à l’étroit et Romain a deux pions pour la qualité. À 3h30, Steve trouve une perpétuelle miraculeuse (1-2). Alexan, dans une position resserrée, perd la qualité. Colin passe de justesse le contrôle de temps. Romain a maintenant trois pions pour la qualité. Quelques minutes plus tard, son adversaire après avoir regagné un pion, tombe au temps (1-3). Après 4h, Alexan, dans une finale difficile de Dame et Cavalier contre Dame et Tour, se fait mater (2-3). Colin entre en finale, mais son adversaire a réussi à activer sa Tour. Après 4h40, dans une finale de Tour avec un pion de moins, Colin arrive à prendre la nulle (2,5-3,5).
Très belle victoire de nos jeunes contre une équipe très expérimentée. C’est de bon augure pour la suite de la compétition.
(Commentaires de Lindo)

ECHALLENS II (1663) - GRAND ECHIQUIER II (n.c.) 3,5-0,5
===========================================
GRILLON Cédric (2046) - MARTINEZ José (1664) 1-0
LAFFELY Sacha (1582) - BONVIN Jean-Roger (1533) 1-0
BUFFAT Pierre-André (1608) - MARBACH Yvan (n.c.) 1-0
COLETTA Julien (1416) - ZUBER Joël (n.c.) X

C'était une journée froide mais pleine d'espoir dans les locaux d'Echallens avec la neige qui tapissait les alentours.
Notre rencontre était assez équilibrée si ce n'est le premier échiquier. L'adversaire de Cédric joue une Hollandaise mais laisse le centre s'ouvrir, ce qui profite aux deux Fous en fianchetto du challensois. Le Lausannois va alors sacrifier deux pièces contre une Tour et un pion, mais les Fous restent dominants. Quelques coups plus tard, Cédric récupère une qualité et gagne aisément la finale Tour, Fou et 3 pions contre Tour, Fou et 4 pions après 2h40 (1-0). L'adversaire de Julien joue une Ecossaise, mais ce dernier joue très bien avec ses pions pendants et gagne une pièce. Il entre en finale de deux Tours avec une pièce nette de plus. Malheureusement, il sous-estime la force des Tours adverses et les laissent s'infiltrer dur la septième rangée ce qui va mener au perpétuel après 3h (1.5-0.5). Pierre-André joue une Gambit Dame et son adversaire opte pour une Slave. La partie est tout à fait théorique jusqu'à ce que le Lausannois ne voit pas la menace de Pierre-André qui gagne une qualité et un pion. Peu après, il arrive à gagner encore une pièce et un autre pion et emporte facilement la partie après 3h05 de jeu (2.5-0.5). Sacha joue une Nimzovich et va se retrouver à affronter le pion isolé. Il maîtrise bien la situation et ficelle son adversaire. Au moment de gagner le pion, son adversaire gaffe et au lieu de rentrer en finale Dame et Fou contre Dame et Cavalier avec un pion de moins, il donne la Dame après 3h30 de jeu (3.5-0.5).
Au final, c'était d'excellentes parties de la part de tous les joueurs et nous ne sommes pas passés loin du 4-0.
(Commentaires de Cédric)

Duratti Lindo