Pièces d'échecs
Echallens chess club association créée en 1995  
15 mai 2022

Championnat Suisse par Equipes

Berezina challensoise

/media/article/CSE2022-R2.jpg
Echallens I (à g.)

La deuxième ronde du Championnat Suisse par Equipes n'a pas du tout souris aux challensois. Grosses difficultés pour composer les équipes et c'est donc normalement que nos 6 équipes ont perdu leurs rencontres.

ZÜRICH I (2419) - ECHALLENS I (2209) 6,5-1,5
===========================================
BAUER Christian (2611) - WILLEMS Niels (2368) X
PELLETIER Yannick (2551) - MEYLAN André (2199) 1-0
VOGT Lothar (2440) - DURATTI Lindo (2186) 0-1
PETKIDIS Anthony (2398) - PAHUD Cédric (2188) 1-0
FISCHER Daniel (2344) - PERREARD Nicolas (2106) 1-0
MUTSCHNIK Ilja (2362) - ? 1-0F
FECKER Noah (2367) - ? 1-0F
FRIEDRICH Norbert (2275) - ? 1-0F

Déplacement difficile chez une des équipes favorites pour le titre final, mais surtout parce que les challensois n’ont pu se présenter qu’avec 5 joueurs (3-0) … Difficile dans ces conditions d’espérer un résultat positif … mais les joueurs présents ont donné tout ce qu’ils avaient pour tenter de ramener un maximum de points individuels. Les parties commencent avec 20 minutes de retard, car Niels et Lindo ont eu des problèmes avec les horaires des trains … mais le capitaine adverse, très fair-play, a attendu que tous les joueurs soient présents pour démarrer les pendules.
Niels doit composer contre une Veresov et opte pour un système fianchetto. André joue contre une Scheveningue. Lindo opte pour la variante Winawer se la Défense Française et son adversaire laisse un pion central en prise, que le capitaine challensois ne se prive pas de le prendre, pour avoir un jeu dynamique. Cédric joue la variante d’échange de la Caro-Kann et Nicolas est très actif avec sa Défense Petrov. Après 1h de jeu, Cédric oublie un clouage et perd un pion. Nicolas a un excellent jeu et son adversaire commence à jouer des coups sans ambition. Après 2h, Niels est très mal, et essaie de libérer sans jeu mais son centre devient vulnérable. Lindo se défend et conserve son pion de plus. Après 2h20, André gaffe: il oublie un clouage et dans la suite des échanges il termine avec une pièce de moins (4-0). Cédric, avec un pion de moins, rue toutes ses pièces à l’attaque. Après 3h40, il sacrifie une Tour sur le roque, mais son adversaire trouve la bonne séquence de coups et sort avec une Tour de plus (5-0). Le zeitnot commence à se faire pressant. Niels se défend comme il peut. Dans une position stratégiquement perdante, il profite de quelques imprécisions de son adversaire pour placer des ressources tactiques qui lui permettent de n’être que un peu moins bien. Nicolas n’a pas réussi à trouver comment profiter de son avantage dynamique. Son adversaire égalise et c’est la course à la promotion. Lindo et son adversaire entrent en grand zeitnot. Il rend le pion d’avance pour échanger les pièces dangereuses adverses. Cependant, au moment où Lindo propose la répétition des coups, son adversaire tombe au temps (5-1). 20 minutes plus tard, Nicolas, qui arrive en premier à Dame, mais son adversaire donne échec à la promotion du pion, se retrouve avec un Roi hors de ses bases : il finira par se faire mater (6-1). Niels, avec un pion de moins, trouve une excellente ressource pour faire perpétuelle. La nulle sera conclue après plus de 5h de jeu (6,5-1,5).
(Commentaires de Lindo)

BOIS GENTIL I (2115) - ECHALLENS II (1961) 6,0-2,0
===========================================
COLMENARES Aurelio (2310) - vianin Pascal (2156) X
SCHMID Pablo (2212) - GRILLON Cédric (2056) 1-0
MASSEREY Yvan (2277) - GEMELLI Romain (1989) 1-0
DE LA ROSA Damian (2077) - PAPAUX Steve (1964) 1-0
KUPALOV Igor (2012) - lopez Manuel (1921) X
SHAHMAMMADLI Safkhan (1978)- PHENG Wissam (1864) X
KOROTEEVA Ksenia (1941) - PALMONELLA Valentin (1776) X
BAGHIROV Rasul (n.c.) - ? 1-0F

L'équipe 2 n'est pas passée loin d'un beau match malgré un forfait dû au manque de joueurs sur cette ronde. C'était un des adversaires important à battre pour se maintenir.
Les parties commencent à l'heure mais avec un joueur en moins pour Echallens (1-0). Chacun a une bonne position à part Valentin qui joue une variante étrange. Après un moment, Steve monte une belle attaque et arrive à gagner une pièce contre deux pions. Cependant, il joue trop vite et monte son Roi sur la mauvaise case après un échec ce qui fait qu'il reperd la pièce et a juste 2 pions de moins à la place d'une position gagnante (2-0). Romain débute bien dans sa Kalashnikov et arrive à changer les Fous de cases noires. Cependant il opte pour un plan douteux et ne met pas son Roi à l'abri assez vite. Il perd rapidement un pion puis la partie (3-0). Valentin a réussi à sortir un peu ses pièces mais la position se ferme totalement et les deux joueurs s'accordent pour la nulle (3,5-0,5). Au même moment, Pascal qui est entré en finale de Tours avec Fou de couleurs opposées fait également nul contre son ancien coéquipier Aurelio (4-1). Manuel défend très bien contre une Attaque Grand-Prix puis tente de mener une contre-attaque. Au final, il se retrouve en finale de Dame qui mène à la nulle (4,5-1,5). Cédric joue magnifiquement bien son ouverture et profite des pertes de temps de son adversaire pour pousser ses pions à l'aile-Dame. Il effectue ensuite un sacrifice de qualité lui permettant d'obtenir un excellent jeu. Malheureusement, il reprend un pion au centre alors qu'il aurait dû continuer sur sa lancée en sacrifiant encore trois autres pions et une deuxième qualité pour sortir toutes ses pièces et ficeler totalement l'adversaire. Cette erreur égalise la position puis, sous la pression du temps, il choisit la mauvaise case pour ramener sa Dame en défense et il finit en finale de Tour avec une pièce de moins contre un pion. Après une longue défense, il n'arrive pas à sauver la nulle et doit capituler (5,5-1,5). Wissam a une très bonne position et mène une attaque contre le Roi adverse. Cependant il n'arrive pas à trouver la faille et rentre en finale de Dame et Cavalier chacun. Il sacrifie un pion pour placer idéalement son Cavalier en attaque et tente de pénétrer avec sa Dame. Au bout de 5h45 de jeu, son adversaire arrive à colmater les trous et les deux joueurs s'accordent pour la nulle (6-2).
C'est une légère déception car si Steve et Cédric avaient réussi à concrétiser leurs avantages, l'équipe aurait pu tirer un match nul. Le maintien cette saison s'annonce rude.
(Commentaires de Cédric G.)

ECHALLENS III (1790) - SION I (1997) 2,0-4,0
===========================================
CORDEY Colin (1790) - EMERY Stéphane (2104) X
LESNIAK Julien (1776) - MORAND Simon (2090) 0-1
MONTHOUX Steve (2080) - RIAND Jean-Yves (1943) X
BUFFAT Pierre-André (1632) - RAPPAZ Pierre-Marie (2013) 0-1
MESOT Christian (1815) - BOURBAN Yann (1902) X
LAFFELY Sacha (1644) - POPESCU Vlad (1928) X

L'équipe fait un bon résultat et n'est pas passée loin d'un exploit.
Steve joue rapidement et finit par une nulle facile (0,5-0,5). Christian prend un léger avantage dans l'ouverture suite au jeu peu précis de son adversaire. Il donne un pion pour ouvrir le jeu et avoir de l'attaque et à ce moment son adversaire propose nul que Christian accepte n'étant pas sûr de comment continuer (1-1). Pierre-André entre en finale de Tour mais il ne joue pas au plus précis et perd un pion, puis un autre et la partie (1-2). Julien se fait attaquer sauvagement par son adversaire, il trouve de très bons coups de défense mais en rentrant en finale, l'activité de son adversaire est largement supérieure à la sienne et il ne peut se défendre (1-3). Colin joue une partie où il prend un léger avantage, puis il craque et donne un pion en rentrant en finale de Fous de même couleur. Heureusement, son adversaire met ses pions sur la mauvaise couleur et Colin en profite pour bien se placer et sauver sa finale (1,5-3,5). Sacha joue une partie où il prend un léger avantage mais joue un plan peu précis et rentre en finale de Dame. Après de longs échanges de coup et plus de 4h de jeu, les deux adversaires s'accordent pour la nulle (2-4).
(Commentaires de Cédric G.)

ECHALLENS IV (1711) - FRIBOURG II (1711) 1,5-2,5
===========================================
GIRARDET Julien (1742) - JENNY Gérald (1865) 0-1
CHAVY Stéphane (1728) - PILLONEl André (1752) X
ULMANN Olivier (1677) - CHATTON Jean-Bernard (1597) X
CORDEY Michel (1695) - MOLLARD Pascal (1628) X

Julien perd après environ 2h00 de jeu (0-1). Olivier entre en finale compliquée de Fous de même couleur. Il sacrifie son Fou sur un pion pour entrer en finale nulle (0,5-1,5). Michel joue une partie compliquée, puis entre en finale de Cavalier avec un pion de moins. Il trouve la bonne défense mais il sacrifie son Cavalier au mauvais moment. Heureusement, son adversaire ne voit pas le gain et Michel arrive à tirer la nulle (1-2). Stéphane a une bonne position et gagne un pion, mais il peine à trouver un plan pour concrétiser son avantage. Il redonne le pion et au final, il fait nul (1,5-2,5).
(Commentaires de Cédric G.)

ECHALLENS V (1406) - LA GARDE III (n.c.) 1,0-3,0
===========================================
PAPAUX Jérémie (1473) - ROSSET Cédric (1491) 1-0
MOETTELI Reda (1487) - STADLER Tadao (n.c.) 0-1
PALMONELLA Luca (1401) - ROSE Alexis (n.c.) 0-1
MOETTELI Amine (1264) - RODRIGEZ Gabriel (1606) 0-1

Amine (0-1) et Luca (0-2) perdent rapidement suite à des pièges tactiques dans l'ouverture. Ils doivent apprendre à se développer plus rapidement. Reda joue une partie intense avec beaucoup de complications mais finit par craquer et perd (0-3). Jérémie joue aussi une partie très tactique, mais il place bien ses pièces et profite des colonnes ouvertes pour placer une tactique et gagner une Tour. Il remporte facilement la finale après plus de 3h30 de jeu (1-3).
(Commentaires de Cédric G.)

ECHALLENS VI (n.c.) - VALAIS IV (n.c.) 1,5-2,5
===========================================
CLAUDE Jean-Pierre (1292) - LUGON-MOULIN Gaëtan (1377) 1-0
DEMAUREX Jean-Frédéric (n.c.) - LOVEY Fabrice (1346) X
JOB William (1408) - MORET Christian (n.c.) 0-1
COLETTA Lauranne (n.c.) - SAUDAN Maxime (n.c.) 0-1

Lauranne perd assez rapidement une Dame sur une fourchette et ne peut plus se défendre (0-1). Jean-Pierre place une très belle tactique qui gagne une Tour et empoche le point (1-1). Jean-Frédéric, après une partie où les deux joueurs ont eu de nombreuses chances de gagner, finit par faire nul (1,5-1,5). William entre en finale Tour et Fou contre Tour et Fou avec un pion de moins. Il joue très bien mais fait une imprécision sur la fin qui lui coûtera la partie (1,5-2,5).
(Commentaires de Cédric G.)

Duratti Lindo