Pièces d'échecs
Echallens chess club association créée en 1995  
10 décembre 2022

Championnat Suisse par Groupes

Beaux débuts de nos équipes

/media/article/CSG2023-R1.jpg
Echallens 2 (de f.)

Début du Championnat Suisse par Groupes, avec la belle victoire de nos équipes 1 et 2. L’équipe 3 rate le coche et laisse un point à son adversaire.

CERCLE VALAISAN I (1925) - ECHALLENS I (1980) 1,5-4,5
===========================================
EMINI Emin (2042) - GEMELLI Romain (2128) X
STEENHUIS Jan (2091) - PERREARD Nicolas (2101) 0-1
BIJELIC Milan (1975) - PAPAUX Steve (2044) 0-1
NEDZAT Aliji (n.c.) - GRILLON Cédric (2022) 0-1
BINDER Beat (1930) - CORDEY Colin (1828) 0-1
CHAPPAZ Max (1587) - HAAS Anthony (1758) 1-0

Déplacement en train jusqu'à Sierre pour toute l'équipe qui se retrouve au restaurant "Le Bourgeois". Un peu déçu pour Nicolas, ils sont là depuis 30 minutes et le serveur ne vient pas vers eux, puis il dit que les cuisines sont fermées à 2 heure donc impossible de manger. Malgré cet incident, les parties débutent avec 5 minutes de retard.
Steve gagne après 45 minutes, son adversaire lui a donné une pièce gratuite (0-1). L'adversaire de Cédric ne comprend pas les enjeux de la position et se fait étouffer petit à petit avant de se faire mater après 2h30 (0-2). Nicolas joue contre une Grünfeld et s'en sort bien. Son adversaire sacrifie une qualité, cependant ça ne suffit pas, puis Nicolas met la pression et gagne une pièce juste avant le 40ème coup qui pousse son adversaire à l'abandon (0-3). Colin, contre le champion valaisan, joue très bien sa position puis gagne un pion en force. Il rate une petite tactique qui le force à rentrer en finale de Fou contre Cavalier. Il joue cependant parfaitement sa finale et l'emporte brillamment (0-4). Anthony joue étrangement contre le Gambit de Budapest, mais arrive à ralentir l'attaque adverse et s'en sort pas trop mal. Malheureusement, il rate une tactique où son adversaire sacrifie la Dame pour mater (1-4). Romain joue sa partie assez passivement et entre en finale de Tour et Cavalier avec même nombre de pions. Il arrive à gagner un pion mais le redonne juste après et doit presque lutter pour garder la nulle que son adversaire lui accorde quand même assez rapidement (1,5-4,5).
Très bons résultats pour notre premier match qui nous met en confiance pour la suite de la saison.
(Commentaires de Cédric)

GRAND ECHIQUIER II (1457) - ECHALLENS II (1387) 0,5-3,5
===========================================
GARCES Xufre Samuel (n.c.) - ROSSET Cédric (1472) 0-1
MORGAN Jésus (1468) - MOETTELI Reda (1428) 0-1
BRACONI Paolo (1344) - COLETTA Julien (1368) X
RAUSS Denis-François (1559) - ROSSET Anna (1281) 0-1

Tout le monde arrive à l’heure à l’adresse du local du Grand Echiquier. Cependant, un de leurs joueurs attend à l’extérieur car l’entrée n’est pas aisée à trouver.
Les parties débutent à l’heure. Cédric joue une française et son adversaire choisit la variante d’avance. Reda fait face à la variante 3…Dd6 de la scandinave. Julien opte pour une semi-slave et Anna se lance dans la grande variante contre la Caro-Kann. Après une demi-heure de jeu, Cédric est légèrement mieux, Reda a trouvé une jolie manœuvre pour échanger sa pièce la moins active et sa position est solide, Julien a égalisé et a aussi une position solide et Anna est un peu sous pression car son Roi est resté un coup de trop au centre. Après 1h de jeu, Cédric a gagné un pion central, Reda perd une qualité après une enfilade qui survient après un échange de pièce, Julien est bien sans avoir encore quelque chose de concret et Anna a trouvé de bons coups mais a dû concéder un pion. Après 1h30 de jeu, Cédric a désormais deux pions et une qualité de plus, il lui reste à sortir son Fou des cases noires et à roquer pour avoir un jeu facile. Reda est moins bien à cause de la qualité perdue mais a trouvé un peu de contre-attaque et menace d’empocher un pion. Julien se trompe de plan et se crée un pion passé qui sera plus une faiblesse qu’un atout. Anna a pion de moins mais la paire de Fou et lance sa minorité à l’attaque du roque adverse pour ouvrir les lignes; 10 minutes plus tard son adversaire lui tend la main devant choisir entre la perte d’une pièce avec une position désespérée où se faire mater (0-1). Quelques instants plus tard c’est Cédric qui force l’échange des Dames avec une menace de mat que son adversaire ne voit pas (0-2). Après 2h, Reda a désormais 2 pions pour la qualité mais doit faire attention à son Roi qui est exposé. Julien a perdu une pièce sur une tactique et a pu se créer deux pions passés liés dans la foulée mais avec une position très difficile à jouer. Apres 2h30, Reda qui a a avancé son pion fait promotion sur une très jolie pointe tactique. Toutes les pièces lourdes s’attaquent les unes les autres mais c’est bel et bien son adversaire qui va perdre gros de manière forcée. Pendant ce temps, Julien a rendu son pion de plus et tenté de résister dans une finale avec un Cavalier de moins. Après 3h de jeu l’adversaire de Julien a justement transformé sa finale en finale de pion gagnante (2 pions contre un) mais se fourvoie et Julien ne manque pas l’occasion de bien placer son Roi avec un échange de pions et la partie se termine avec immanquablement par le pat (0,5-2,5). Quelques instants après Reda trouve un mat à l’étouffé et son adversaire abandonne (0,5-3,5).
Score final 3,5-0,5 pour nos jeunes qui entrent dans le championnat en démontrant d’office qu’ils seront à prendre au sérieux.
(Commentaires de Stéphane C.)

ECHALLENS III (1644) - MONTHEY I (1468) 2,0-2,0
===========================================
LESNIAK Julien (1755) - MOESHING Colin (1561) 0-1
LAFFELY Sacha (1707) - MARTIN Jorel (1650) 0-1
BUFFAT Pierre-André (1567) - FAVRE Samuel (n.c.) 1-0
JUCHLER Céline (1547) - MEYNET Gilles (1194) 1-0

Pour le premier match de la nouvelle d’équipe d’Echallens 3, nous accueillons l’équipe de Monthey.
Après 2h de jeu, Céline gagne facilement sa partie (1-0). Quinze minutes plus tard, Pierre-André gagne également (2-0). À ce moment-là, l’adversaire de Julien propose nul. Pensant avoir une meilleure finale contre un adversaire nettement plus faible en Elo, Julien décida tenter sa chance.
Dans la foulée, Sacha fut victime d’une très forte attaque sur son roque et dut rendre les armes après 2h45 (2-1). En voulant trop forcer la position, Julien perdit finalement après 3h40 (2-2).
(Commentaires de Julien)

Duratti Lindo