Pièces d'échecs
Echallens chess club association créée en 1995  
3 novembre 2015

Coupe du Leman

Débuts mitigés en Coupe du Léman

/media/article/CdL2016-R1.jpg
Echallens 1 (de face)

Début en Coupe du Léman pour les deux équipes challensoises. Si l'équipe fanion gagne facilement sa rencontre, l'équipe 2 a fait ce qu'elle a pu contre le favori du groupe.

ECHALLENS I (2153) - ROMONT I (1885) 5,5-0,5
===========================================
STROPPA Daniel (2190) - DOUSSE Jean-Jacques (2132) 1-0
PAHUD Cédric (2167) - DUCREST Michel (1930) 1-0
FAGEOT Julien (2185) - DOBLER Philippe (1903) X
CARRE Sylvain (2158) - BULLIARD Roland (1853) 1-0
EMINI Emin (2054) - BURRI Roland (1712) 1-0
DURATTI Lindo (2202) - BOSSON Jean-Claude (1780) 1-0

Pour leur début en Coupe du Léman, les Challensois étaient appariés face à l'équipe fribourgeoise de Romont. Sur le papier, large avantage aux Challensois, qui déjà l'année dernière avaient infligé un cinglant 6-0 face aux mêmes adversaires.
Début des parties très à l'avantage des Challensois. Sylvain joue contre un blitzeur et au bout de 20 minutes de jeu, le Challensois a un bon pion de plus. Julien a un pion de plus, Emin en a deux de plus et Cédric commence à menacer les pions adverses trop avancés à l'aile-Dame. Au bout de 50 minutes de jeu, Sylvain remporte sans difficulté (1-0). Cédric a gagné trois pions à l'aile-Dame et Lindo, après un début douteux, prend doucement l'initiative en appuyant sur les pions faibles adverses. Emin, avec deux pions de plus, pense mettre son Roi à l'abri, mais les pions en face du monarque ne garantissent plus une défense à une future attaque directe. Et c'est à ce moment que l'adversaire d'Emin place sa grosse artillerie sur le roque vulnérable du Challensois. Daniel continue son massage positionnel et entre en finale avec les deux Tours qui contrôlent la seule colonne ouverte et avec les Fous de couleurs opposées. Après 2h15 de jeu, Cédric remporte facilement sa partie (2-0). En grand zeitnot, l'adversaire d'Emin rate le mat et, au contraire, gaffe. Le Challensois ne se fait pas prier pour encaisser la Dame et la partie sur un échec à la découverte (3-0). Lindo gagne un pion et profite d'une imprécision pour encaisser la qualité (4-0). Passé le premier contrôle de temps, Julien entre en finale de Cavalier contre Fou et un pion de plus. Il tente par tous les moyens de pousser son adversaire à la faute, mais rien n'y fait (4,5-0,5). Daniel avait cherché un plan pour pénétrer la défense adverse. Il rate une combinaison gagnante, mais avec 20 minutes à la pendule contre moins de 3 à son adversaire, il ne doit simplement pas trop forcer la position. Et, sur un coup anodin du Challensois, le Fribourgeois trouve une ressource tactique pour menacer des mats. Daniel gaffe, mais heureusement que Dousse ne voit par la combinaison gagnante et finit par s'écrouler à cause de la trop forte pression au temps (5,5-0,5).
Excellent début des Challensois, mais le résultat est un peu trop sévère pour les adversaires.
(Résumé de Lindo)

ECHALLENS II (1815) - EPFL I (1921) 2,0-4,0
===========================================
MONTHOUX Steve (2049) - DIMITRIADES Alexandre (2108) X
CORDEY Loïc (1903) - MORAND Simon (2007) X
LESNIAK Julien (1775) - PIRO Nicolas (n.c.) 0-1
ROLLE Pascal (1876) - POPESCU Vlad (1871) 0-1
RECORDON Patrick (1600) - MIKULIK Dmitry (n.c.) X
BUFFAT Pierre-André (1684) - LUGON-MOULIN Dionys (1696) X

Ce mardi marquait le début du championnat de la Coupe du Léman. Echallens II devait affronter l’équipe de l’EPFL, la Dame Blanche, qui est une des équipes favorite à la promotion. Le match allait être très serré et disputé.
Au premier échiquier, Steve met rapidement la pression sur son adversaire en attaquant son aile roi. Loïc développe bizarrement ses pièces mais force tout aussi rapidement son adversaire à des échanges de pièces. Julien a une bonne position tandis que Pascal souffre un peu. Patrick a une position égale mais légèrement meilleure que celle de son adversaire et Pierre-André aussi dispose d'un léger avantage avec une colonne ouverte sur le Roi adverse. Après 2h de jeu, Steve (0,5-0,5) et Loïc (1-1) avaient échangé la plupart de leurs pièces et font nulle. C’est le moment que choisit l’adversaire de Julien pour lancer une attaque de pion sur le Roi du Challensois. Pierre-André ne voit pas trop comment continuer la partie, tout comme Patrick. Pascal donne la Dame contre deux Tours mais la position de son Roi et de son roque est passablement affaiblie. Patrick fait nulle dans une position plate et égale (1,5-1,5). Julien choisit une mauvaise suite de coup et se retrouve après plusieurs échanges avec une Tour de moins et doit abdiquer peu après (1,5-2,5). Pascal rend les armes après 2h30 de jeu (1,5-3,5) et voyant que la partie est perdue, Pierre-André accepte la nulle de son adversaire (2-4).
(Résumé de Steve)

Duratti Lindo